Jardin

Aménagement du jardin


Aménagement du jardin


Lors de la préparation de la mise en place du jardin, il est important d'avoir des idées assez précises à la fois sur l'usage prévu et sur les conditions dans lesquelles il fonctionnera.
Disponibilité d'espace et de temps, les ressources économiques doivent guider les choix afin de trouver les solutions optimales non seulement pour sa création, mais aussi pour sa maintenance dans le temps. Les limites d'eau ou les conditions atmosphériques particulières doivent vous faire pencher pour des choix réalistes et rationnels. Une roseraie, quelle que soit notre aspiration, dans certains contextes elle doit absolument être exclue, elle pourrait être préférée, par exemple, un jardin méditerranéen typique, avec des besoins plus contenus et également capable de donner des délices de couleur et de parfum.

Caractéristiques environnementales


Les principaux facteurs à évaluer dans la phase préliminaire de création et d'aménagement du jardin concernent essentiellement trois caractéristiques environnementales fondamentales: type de sol, climat et disponibilité en eau.
Bien que certaines interventions techniques puissent améliorer certaines conditions environnementales, permettant d'implanter une certaine adaptabilité aux différentes espèces, l'objectif devrait être d'optimiser au maximum les ressources existantes.
Les paramètres qui caractérisent le type de terrain concernent à la fois sa structure (texture, épaisseur, pente) et ses particularités chimiques (acidité ou basicité, éléments minéraux et organiques, etc.). En fait, un sol argileux et froid peut accueillir efficacement certaines espèces ornementales et pas d'autres. Un sol pauvre en phosphore ou en substance organique doit diriger convenablement les fertilisations annuelles.
En ce qui concerne les aspects climatiques, une grande attention doit être accordée à la tendance des températures au cours de l'année, avec l'identification des zéros thermiques, des gelées tardives du printemps, des pics de températures estivales supérieures à 35 ° C. Ces données, facilement accessibles sur différents sites en ligne, spécialisés en climatologie et réparties par régions et provinces, doivent être accompagnées de celles relatives aux précipitations et à leur répartition saisonnière.
L'arrosage, en particulier pendant les mois d'été, peut soutenir les inévitables pénuries naturelles d'eau, mais les volumes d'eau disponibles pour les interventions d'irrigation devront guider soigneusement le choix des espèces à soutenir.
Enfin, l'identification de l'exposition et des vents dominants peut guider à la fois la phase de conception suivante et le choix de l'emplacement des différentes plantes dans le jardin.

Conception et choix des plantes



En plus de la possibilité évidente de rationaliser les espaces en fonction des besoins spécifiques de la fructification, une conception opportune du jardin permet la création de zones de combinaison appropriées de différentes espèces végétales bien adaptées à la synergie agronomique et à l'harmonie esthétique.
Passerelles, systèmes d'irrigation fixes, aires de service pour les activités de jardinage, espaces dédiés à la détente ou au jeu, les petits jardins potagers, les étangs artificiels doivent être organisés avec une certaine précision, tant pour ce qui concerne l'emplacement que pour leur extension .
En partant des confins du jardin, vous devrez vous diriger vers votre cœur, en imaginant les développements naturels que chaque élément végétal aura au fil du temps. Mais nous devons surtout nous efforcer de satisfaire autant que possible les caractéristiques du terrain et son exposition.
Si vous avez l'intention de planter un petit potager, par exemple, la zone choisie devrait être la meilleure pour les caractéristiques de la pente et du sol. Les barrières brise-vent vertes peuvent utilement entourer et protéger les zones de production de fleurs. Des haies vertes ou fleuries peuvent délimiter des espaces agréables, équipés pour des banquets ou des jeux.
Les solutions peuvent bien sûr être les plus variées et imaginatives, fondamentales, cependant, il faut garder à l'esprit que, lorsqu'elles se rapprochent d'espèces différentes entre elles, elles doivent présenter un degré élevé de compatibilité réciproque. Les exsudats racinaires de certains arbustes, par exemple, peuvent inhiber la croissance de certaines plantes à fleurs.
Par conséquent, non seulement chaque usine doit pouvoir être choisie en fonction de ses besoins d'adaptabilité à l'environnement, mais également en fonction des relations de voisinage qu'elle est destinée à créer.
Les pépinières et les pépiniéristes seront donc les meilleurs alliés parmi lesquels puiser matériaux, idées, connaissances, expérience et conseils pour choisir parmi les innombrables espèces végétales possibles.

Implémentation



Une fois les espaces et les éléments architecturaux distribués, sur chaque zone distincte du jardin, il sera nécessaire de procéder à un éventuel nivellement, enlèvement de la pierre, fertilisation du fond avec des conditionneurs de sol organiques, pose de tuyaux et de points d'eau pour le système d'irrigation , préparation des points lumineux avec système électrique relatif, si prévu. Dans certaines conditions, il sera également possible de prévoir des drainages souterrains spéciaux, en cas de problèmes évidents de stagnation de l'eau.
L'emplacement des plantes individuelles, la formation des pelouses et des haies devront s'adapter aux besoins des espèces choisies et à la période physiologique optimale pour leur plantation. En principe, tant pour les plantes à feuillage persistant que pour les arbres à feuilles caduques, le moment optimal pour commencer la plantation est l'automne.
Les croisillons, les tiges et les cordons de délimitation spéciaux peuvent être utiles pour la création exacte de géométries au sol. L'imagination et une cartographie précise feront le reste.

Matériel de jardin



L'aménagement et l'entretien du jardin supposent naturellement un équipement de base en équipement indispensable pour la bonne exécution des différentes opérations de culture et surtout un endroit abrité où ils peuvent être conservés.
Des outils pour travailler le sol (bêches, pelles, houes, râteaux, pelles et houes) à ceux pour l'élagage (ciseaux et cisailles), des artefacts utiles pour planter des semis et des bulbes (foraterra avec poinçon, truelle, piantabulbi), jusqu'à ceux utilisés pour les traitements de pesticides (pompes à pression, pulvérisateurs d'épaule, pulvérisateurs à soufflet), l'équipement d'un jardin doit avoir pour but de rendre les interventions ordinaires et extraordinaires faciles et rationnelles de jardinage.
À côté de ces outils faciles à utiliser et peu coûteux, de plus en plus souvent dans les jardins, il y a aussi des déchiqueteurs, adaptés pour hacher les résidus de tonte et d'élagage pour la formation de compost, et les débroussailleuses utiles à épaule, à moteur électrique ou à essence, pour éliminer rapidement et systématiquement.