Jardinage

Créer un jardin d'eau


1. Introduction


Le désir d'avoir un étang dans le jardin peut être facilement réalisé en utilisant des réservoirs spéciaux en fibre de verre ou des feuilles de PVC. La principale caractéristique de l'étang est son caractère unique: il n'y en a pas deux identiques, car chaque étang est le résultat de l'imagination de ceux qui le fabriquent et en prennent soin.
Les techniques de création de jardins aquatiques sont différentes et chacun peut les changer en fonction des besoins. La meilleure chose à faire avant de commencer est de prendre en compte le coût d'un jardin de ce type. En fait, le prix des plantes et des matériaux est assez cher et, comme vous pouvez le deviner, nécessite un peu de soin (et de dépenses) même une fois terminé.

2. Projet



La première chose à faire est de préparer un projet que nous réaliserons sur une feuille de papier où un profil du jardin existant a déjà été tracé, prévoyant, en fonction de l'exposition de notre jardin, également l'introduction de plantes aquatiques. Le jardin doit être placé près de l'entrée de la maison, afin d'augmenter la valeur de notre travail. Il est également important de prévoir une sortie d'eau et une prise de courant (les pompes les plus modernes fonctionnent à 24V en raison de problèmes de sécurité). Il est conseillé de ne pas placer l'étang sous les arbres ou les buissons car la chute des feuilles, des fleurs et des fruits salirait notre étang. Une fois cela fait, vous pouvez commencer à travailler.
Dessinez la forme de votre étang ou ruisseau sur le sol, en essayant de reproduire les formes du projet, à l'aide d'une ficelle ou d'un tube en caoutchouc. Procédez ensuite à l'excavation en faisant varier la profondeur entre 40 et 80 cm. Le fond de l'excavation doit être recouvert d'une fine couche de sable ou de terre finement broyée. Étalez le chiffon en le faisant bien adhérer aux murs et au fond. Délimitez puis remplissez de terre les espaces réservés aux plantes aquatiques. Décorez à volonté l'intérieur de l'étang avec des galets ronds, des racines de tourbières, des rochers, des amphores ou une couche de gravier, en faisant attention à ne pas utiliser de matériaux tranchants. Il est préférable de placer la pompe avec filtre un peu à l'écart des plantes. Masquez et couvrez le bord du tissu avec des pierres, des blocs de tuf ou des pierres qui peuvent être fixées avec un peu de ciment. Remplissez enfin l'étang avec de l'eau.

3. Installation à l'aide de bassins en fibre de verre


Même pour les structures rigides, comme dans le cas des structures souples, nous devrons d'abord faire le projet (voir page précédente). Le trou sera alors formé, qui devra respecter la forme du bassin. Nous allons interrompre ce dernier en veillant à ce qu'il ne sorte pas du trou. Une fois l'opération d'enfouissement terminée, nous recommandons de surélever le sol, à différentes hauteurs en crescendo, pour positionner les ruisseaux et la roche source qui composent la cascade. Connectez la pompe avec un tube en caoutchouc, qui doit être positionné dans le bassin à la connexion de la roche source, en le masquant sous les différents éléments de la cascade. Couvrez les bords de la cascade avec de la terre ou du sable et procédez à la personnalisation à l'aide de petites plantes, de fleurs, d'écorce de pin, de pierres décoratives, d'autres roches, etc. Vérifiez que des gouttes ou des éclaboussures d'eau ne sortent pas des composants de la cascade ou de l'étang en dessous.

4. Plantation


Avant d'ajouter la totalité de l'eau, nous devrons nous soucier de la plantation de plantes aquatiques. À l'intérieur de l'étang, étalez une couche de 8-10 cm de terre mélangée à de la tourbe spéciale et recouvrez-la d'un peu de gravier, préparant ainsi un excellent substrat pour les plantes aquatiques. Par exemple, les nimphees sont largement utilisées, qui, fleurissant de mai à octobre, sont idéales pour embellir l'étang. N'oubliez pas que pour une bonne floraison il faut que l'eau soit calme et que l'étang soit bien exposé au soleil. Si la culture en pot est préférée, celle-ci doit être la plus grande possible, et il est bon de renouveler le sol chaque printemps. Certaines plantes subissent quelques dégâts avant d'atteindre leur beauté maximale. Attention: si l'étang est petit, il sera bon d'utiliser des variétés naines.
Les plantes des marais, en général, ont besoin d'une profondeur d'eau comprise entre 5 et 25 cm et peuvent généralement être cultivées en pots. Ils ont différentes périodes de floraison qui varient de la mi-mars à novembre et sont facilement disponibles sur le marché.
Les plantes oxygénantes qui se distinguent par:
- flotteurs: par exemple pistia, eicornia, trapanatas.
- par le bas: par exemple l'élodée, la cabomba, la valisneria, le miriolium.
Ces plantes ne nécessitent généralement pas de taille. Cependant, en cas de développement excessif, il faudra les éclaircir.

5. Algues


En raison du cycle biologique, les algues peuvent souvent se former au printemps dans l'étang, ce qui affecte la couleur de l'eau et la rend verdâtre. Afin d'éviter ce problème inesthétique, nous recommandons d'associer périodiquement des anti-algues, associées à des enzymes. Il est également conseillé de ne pas changer l'eau en continu, d'insérer des plantes oxygénantes et si possible des escargots. Cependant, il existe de nombreux produits sur le marché, spécifiquement indiqués pour l'élimination des algues, pour faire de l'eau bleue, pour l'oxygéner ou pour favoriser la vie des poissons.

Créer un jardin d'eau: 6. Faune de l'étang


Dans la faune de l'étang, en plus du poisson rouge habituel, nous pouvons introduire les carpes Koi, les insectes gourmands et les larves de têtards. Très utiles sont aussi les Gambusie, grands dévoreurs de larves de moustiques. Nous vous rappelons qu'il est très important de ne pas nourrir excessivement le poisson avec de la nourriture pendant les périodes froides et très chaudes.